Logo Compagnie Esprit de la Forge

- Équipe -

Agnès Renaud Metteuse en scène

Fille de l’exil (ses parents ont vécu en Algérie et ont connu les deux ruptures, celle du départ et celle du retour), elle met en scène des textes qui suscitent en elle résonnances personnelle et émotionnelle fortes. Ils ont pour point commun de nous interroger sur ce qui nous constitue en tant qu’individu et sur la place de celui-ci au sein de la famille et des sociétés, traversées par l’histoire.
Son travail se porte sur les écritures d’aujourd’hui, et sur la façon dont les corps peuvent les porter sur le plateau. Après avoir été assistante à la mise en scène de Ricardo Lopez Munoz et de Michel Rosenmann, elle met en scène Instants de femmes de Brigitte Athéa, qui traite de la perte et de la reconstruction de soi, L’Odeur de la mer, textes de Camus et Assia Djebar, puis Au-delà du voile de Slimane Benaïssa qui interrogent la place de la femme dans une Algérie chaotique en perpétuelle déconstruction-reconstruction. Elle monte ensuite deux textes de Luc Tartar, Monsieur André, Madame Annick et Terres Arables, fables sur le monde du travail et la dégringolade sociale. Suit Automne et Hiver de Lars Norén, un repas de famille où chacun fait un retour douloureux sur sa vie et le chemin parcouru, La Fausse Suivante de Marivaux, qui interroge le désir au féminin, puis Le Jardinier de Mike Kenny où comment certaines rencontres permettent de nous construire, enfants.

Luc Tartar Auteur

Auteur dramatique, romancier, il a été boursier du Ministère de la Culture, du CNL, de la région Ile-de-France et de l’association Beaumarchais-SACD.

Il est l’auteur de deux romans, d’un journal et d’une vingtaine de pièces de théâtre (Editions Lansman, Théâtrales, Espaces 34), parmi lesquelles S’embrasent, Roulez jeunesse !, Les Yeux d’Anna, En découdre, Ayam, Mutin ! …

Ses pièces sont régulièrement jouées en France et à l’étranger ; il est traduit en anglais, allemand, espagnol, serbe, roumain, polonais et persan.

Il mène de nombreux ateliers d’écriture auprès des adolescents et notamment depuis trois ans une résidence numérique auprès de dix classes de Lyon et de sa région, sur le site « la classe.com ». Ce projet a été finaliste du prix de l’Audace artistique et culturelle 2015.

Mihaela Michailov Autrice

Elle est membre de nombreux jurys nationaux et internationaux. Elle publie des chroniques de théâtre et de danse dans les plus importants journaux de Roumanie. Après des études de lettres et de dramaturgie, elle a achevé une thèse sur la radicalité du corps dans le théâtre contemporain. Elle a reçu le prix UNITER (l’équivalent roumain des Molières) de la meilleure pièce en 2006 avec Le Complexe Roumanie, mise en scène au Théâtre national de Bucarest. Elle a été invitée pour des résidences de dramaturgie au Lark Theatre de New York, au Royal Court Theatre de Londres, au Récollets à Paris. Elle a collaboré avec de nombreux metteurs en scène roumains (Alexandra Badea, David Schwartz, Ioana Paun). Mihaela travaille dans les milieux marginalisés avec des personnes expulsées. Elle est co-fondatrice du centre Vârsta4 (Centre d’Art communautaire) dédié à des projets artistiques pour les personnes âgées, coéditrice de la revue d’art politique – GAP. Ses textes traitent de la révolution roumaine, du conflit entre les générations, des événements de l’Histoire récente et de la violence à l’école. Elle est traduite en anglais, allemand, français, hongrois, créée en Roumanie, France, Angleterre, Allemagne et États-Unis.

Marion Barché Comédienne

Formée au T.N.S. (2005/2008) Marion joue ensuite sous la direction de Daniel Jeanneteau (L’affaire de la rue de Lourcine de Labiche, 2008), Rémy Barché (Cris et Chuchotements d’après Ingmar Bergman, 2008), Marie-Christine Soma (Les Vagues de Virginia Woolf, 2010), Hélène Mathon (100 ans dans les champs ! , 2011), et Carole Thibault (L’Enfant, 2012). De 2008 à 2012, elle crée avec des acteurs, metteurs-en-scène et amateurs « Les Lectures du Lundi », lectures publiques gratuites données dans des bars parisiens. En 2013 elle rejoint le Nouveau Collectif rassemblé par Rémy Barché à la Comédie de Reims, sur l’invitation de Ludovic Lagarde. Elle joue dans les spectacles de Rémy Barché : La Ville de Martin Crimp (2014), Le Ciel Mon Amour Ma Proie Mourante (2015), Les Présidentes de Werner Schwab (2015), Le Mariage de Figaro de Beaumarchais (2016), La Truite de Baptiste Amann (2017). Elle joue pour Ludovic Lagarde dans L’Avare de Molière (2014/2018), L’Orestie d’Eschyle (2017). Elle participe à la performance Galaxy avec le Blitz Theatre Group (compagnie athénienne). Elle joue dans Ware Ware Nomoromoro du japonais Hideto Iwai (2018) qui partira en tournée au Japon en mai 2022. À la rentrée, elle jouera dans la Cerisaie de Tchekhov, sous la direction du Blitz Theater Group au Théâtre de Lucerne (Suisse). Elle met aussi en scène des publics amateurs, marginalisés et illettrés.

Pour L’Esprit de la Forge, elle joue dans J’ai si peu parlé ma propre langue.

Pauline Méreuze Comédienne

Formée à l’E.R.A.C., Pauline a joué sous la direction de Christian Esnay, Guillaume Vincent, Jean-Louis Benoit. En 2011, elle joue dans Les Acteurs de bonne foi de Marivaux, (mensc Jean-Pierre Vincent). Puis en 2012, elle travaille avec Alain Timar sur Bonheur titre provisoire, au théâtre des Halles. Elle joue dans Visites de Jon Fosse (Frédéric Garbe), Pylade de Pasolini (Lazare Gousseau). En 2013, elle retrouve Frédéric Garbe sur Pinocchio, puis présente Langue Fourche de Mario Batista avec Arnaud Bichon au Naxos Bobine à Paris et au Théâtre des Halles à Avignon.

Elle entre à la Comédie française fin 2013 en tant que pensionnaire pour jouer dans La Visite de la vieille dame de Dürrenmatt (Christophe Lidon), Othello de Shakespeare (Léonie Simaga), Les Trois Petits Cochons de et mis en scène par Thomas Quillardet. L’année suivante elle joue dans George Dandin (Hervé Pierre), puis dans Innocence de Dea Loher (Denis Marleau). Après avoir quitté la Comédie française elle travaille avec Christelle Harbornn, Christian Esnay, Edith Anselm, Julien Royer,… Elle crée en 2018 la compagnie Mangeront-ils ?

Pour L’Esprit de la Forge, elle joue dans J’ai si peu parlé ma propre langue.

Diane Regneault Comédienne - auteure

Formée au T.N.S., sous la direction de Stéphane Braunschweig, Diane Regneault rencontre à l’école Michel Cerda, avec qui elle collabore sur différents spectacles en tant qu’auteure et comédienne (Suivre la course des nuages).

En 2013, sa première pièce, Originale, reçoit les Encouragements du CNT, puis est présentée au Théâtre du Rond-Point dans le cadre de la Piste d’envol, à Anis Gras et au Carreau du Temple.

Comme comédienne, elle travaille avec Rémy Yadan, Galin Stoev, Olivier Lopez, Agnès Renaud, Anna Nozière, Eric Guirado, Alain Guiraudie, Jean-Paul Civeyrac. Elle encadre régulièrement des ateliers de théâtre ou d’écritures à destination du public scolaire ou tout public et intervient pour la compagnie L’Esprit de la Forge au Conservatoire de Laon.

Pour L’Esprit de la Forge, elle joue entre autres dans Madame Placard à l’hôpital de Luc Tartar et J’ai si peu parlé ma propre langue.

Vénia Stamatiadi Comédienne

Formée au Conservatoire National Supérieur d’ Art Dramatique (promo 2015) et l’ École Supérieure d’ Art Dramatique du Théâtre d’ Art grec – Karolos Koun (promo 2010), Vénia a joué sous la direction de metteurs en scène importants en France, en Grèce et à Chypre (F. Lorenzi, M. Borja, C. Chabalier, A. Danezi-Knutsen, D. Chronopoulos, S. Spyratou, B. Sobel, Y.J. Collin etc) en interprétant des rôles très variés : Irène dans « La maladie de la jeunesse » de F. Bruckner (Théâtre National de Chypre), Scipion dans « Caligula » d’ Albert Camus (Théâtre Municipal de Pirée), Hemon dans « Antigone » de B. Brecht (cie Brutaflor – Un festival à Villeréal), Cassandre dans «Alexandra» de Lycophron (Théâtre de la Commune – Festival JT16), Adrasteia dans « Varisia 13 juillet » d’ A. Badea (Festival « Théâtre à la grecque -Institut Français d’ Athènes), Juliette dans «…et Juliette» d’ Akis Dimou (Théâtre MOX) etc.

Elle a, aussi, réalisé des adaptations théâtrales de deux romans et elle a traduit des pièces classiques et contemporaines du français en grec. Finalement, elle fait partie de l’équipe créative du Festival International de Théâtre de Milos, en ayant sous sa responsabilité l’ aspect pédagogique du projet.

Pour L’Esprit de la Forge, elle joue dans J’ai si peu parlé ma propre langue.

Marion Bottollier Comédienne

Formée au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris (Philippe Adrien, Muriel Mayette, Gérard Desarthe, Nada Strancar, Gilberte Tsaï). Elle s’initie à la méthode de Lee Strasberg avec Géraldine Baron. Elle a joué sous les directions de Philippe Adrien (Yvonne Princesse de Bourgogne), Victor Gauthier Martin (La vie de Timon), Lisa Wumser (La Mouette), Claudia Staviski (L’Age d’Or de Feydeau), Claude Baqué (Eaux Dormantes et La Dame de la Mer), Olivier Lopez (La Griffe), Charles Tordjman, Eric Pessan (Inventaires des biens), Antoine Volodine (Slogan), François Rodinson (La Tête de l’Homme de Florence Pazzottu), Julie Kretzschmar… Elle rejoint la compagnie SIC 12, avec laquelle elle joue et danse deux créations : Ponts suspendus et La Maison. Elle tourne pour le cinéma et pour des dramatiques de France Culture. Elle se forme en danse dervish, africaine et contemporaine.

Pour L’Esprit de la Forge, elle joue dans Madame Placard à l’hôpital de Luc Tartar et Le Petit boucher de Stanislas Cotton.

Brice Coupey Comédien - marionnettiste

Formé au conservatoire régional de St Denis et aux cours André Lambert, détenteur d’une licence d’histoire de l’Art, Brice sert d’abord un répertoire de théâtre classique (Goldoni, Beckett, Ionesco…) et se frotte à l’art de la rue et du cirque (jonglerie, acrobatie, clown). Formé à l’art de la marionnette par Alain Recoing en 1998 (Théâtre Aux Mains Nues), il se tourne vers un répertoire contemporain (Novarina, Aufray, Pamuk, Saramago, Visniec, Rouby..) avec les Cie D. Houdart J. Heuclin, Cie Contre ciel, Théâtre Qui, Cie en verre et contre tout, Théâtre Sans Toit, Papier Théâtre.

Il réalise ses propres créations au sein de la Cie l’Alinéa, développant un lien privilégié entre la marionnette et la musique, à partir de textes contemporains ou d’écritures spécifiques à la marionnette.

Formateur, spécialiste de la marionnette à gaine, il encadre formation et coaching pour professionnels.

Il est directeur de la formation à l’ESNAM depuis la rentrée 2019.

Pour L’Esprit de la Forge, il joue dans Le Jardinier de Mike Kenny et Madame Placard à l’hôpital de Luc Tartar.

Loïs Drouglazet Artiste multimédia

Diplômé de l’ENSATT en Réalisation Sonore et du BTS audiovisuel de Saint-Denis, il travaille pendant ses études avec Christian Schiaretti,

Michel Raskine et Matthias Langhoff. Par la suite, il se tourne vers les arts numériques et réalise des dispositifs numériques temps-réel (machinerie, vidéo et son) : Un petit à côté du monde, l’Ange Carasuelo Compagnie; L’Ombre, Cie L’Astrolabe ; Portrait de genre, Cie Sans Titre Production. Il travaille aussi autour d’ateliers de théâtre interactifs avec les enfants et développe des outils de régie souple et modulaire dans une politique d’échange et de partage. Passionné par le son, il continue les créations (Cie Le chœur des fous) et suit un groupe de musique en tournée depuis 2009 (Les fils de Falco). Il intègre la compagnie Adrien M en 2010 pendant la création de la première version de l’exposition (XYZT) et participe à la tournée en tant que régisseur principal. Il fait partie de l’équipe de création de l’exposition XYZT, Hakanai, Les paysages abstraits, à la Casemate-CCSTI de Grenoble.

Claire Gringore Scénographe

Après une formation en Design d’espace, elle se spécialise en études théâtrales puis dans la construction de décors pour le Théâtre et l’Opéra. Elle approfondit à l’ENSATT ses compétences conceptuelles pour le lieu théâtral en tant qu’espace spécifique. A travers ses créations, elle collabore avec des metteurs en scène tels que Adrien M et Claire B, Laurent Fréchuret, David Lescot, Nicolas Laurent, François Cervantes, Christian Schiaretti ou Peter Brook. Le travail sur le plateau la conduit à se perfectionner en machinerie et en peinture décorative. Elle s’intéresse à des projets qui questionnent les moyens de production d’un décor et encourage la mise en mouvement du spectacle par des installations légères, éphémères et faisant appel à des objets réinventés.

Pour la cie, elle travaille sur la scénographie du spectacle J’ai si peu parlé ma propre langue. 

Michel Gueldry Scénographe

Scénographe, constructeur et créateur lumière, déjà sur les bancs de l’école, Michel Gueldry, construit, peint, court-circuite et éclaire tout ce qu’il touche.

Entre la réalisation d’un meuble et la réparation d’une moto, il rencontre Gérard Watkins, comédien, auteur et metteur en scène, avec lequel il signe en 2001 la scénographie de “Dans la forêt lointaine”. Dès lors, Michel Gueldry collaborera à tous ses spectacles comme scénographe puis/et créateur lumière, deux fondamentaux d’écriture de l’espace qu’ils considèrent comme connexes.

Il place la contrainte de l’acteur et du spectateur au centre de sa conception de l’espace de jeu ; ce postulat l’ amène à s’affranchir régulièrement du rapport bifrontal scène/salle pour créer une nouvelle relation texte/acteur/spectateur.

Michel Gueldry signe également les décors et/ou les lumières pour Nasser Djemaï, Olivier Tchang-Tchong, les Sea Girls, le Quatuor Caliente, Sophie Buis, Agnès Renaud, Pascale Henry, Brice Coupey.

Véronique Hemberger Créatrice lumière

Créatrice lumière de Jean-Claude Penchenat pendant six ans au Théâtre du Campagnol, elle a travaillé pour Christophe Huysman (Les Hommes penchés ; Human), Agnès Renaud (Instants de femmes, Au-delà du Voile, Monsieur André, Madame Annick, Automne et Hiver, La Fausse Suivante, Le Jardinier), Benoît Weiler (Gengis Khan), Sylvie Bloch, etc. Elle est également régisseuse lumières pour Philippe Dorin et David Bobée. Elle intervient régulièrement au T.G.P. de Gennevilliers, la Ferme du Buisson et le Théâtre Jean Vilar de Vitry. Depuis quinze ans, elle accueille tous les étés des compagnies au Festival In d’Avignon.

Pour L’Esprit de la Forge, elle est la créatrice lumière des spectacles, Automne et hiver de Lars Norén, Le Jardinier de Mike Kenny, Madame Placard à l’hôpital de Luc Tartar, Le Petit boucher de Stanislas Cotton et J’ai si peu parlé ma propre langue.

Jean de Almeida Créateur son

Diplômé en électronique, Jean de Almeida se forme aux métiers du son au Théâtre 71 (de 1989 à 1995), sous la direction de Pierre Ascaride. Depuis cette première expérience, il a travaillé dans le domaine du théâtre comme créateur son, preneur de son ou sonorisateur, notamment pour Anita Picarini, Marie-Noëlle Peters (Théâtre Le Campagnol), Olivier Py, Jean-Luc Lagarce ou François Rancillac. Dans la musique, il a collaboré avec Les Amuses Girl ou Michel Gibon, et dans l’art contemporain pour la Fondation Cartier sur les « Soirées Nomades.

Jean de Almeida est créateur son sur les créations de Sylvain Maurice depuis De l’aube à minuit de Georg Kaiser (créé en 1993).

Pour L’Esprit de la Forge, il est le créateur son des spectacles, Le Jardinier de Mike Kenny, Madame Placard à l’hôpital de Luc Tartar, Le Petit boucher de Stanislas Cotton et J’ai si peu parlé ma propre langue.

Lou Delville Costumière

Après un parcours de comédienne et chanteuse, Lou entame à 28 ans une nouvelle vie dans le costume de scène. Elle se forme à Paris et démarre par l’élaboration et la confection de costume d’effeuillage burlesque notamment pour Salvia Badtripes, le Lettingo Cabaret ou la troupe de Madame Arthur et de magie avec le collectif Augmented Magic. Elle poursuit ses expériences avec l’univers fantasque de Charlie Le Mindu pour une exposition au Palais de Tokyo pour laquelle elle réalise des coiffes et des costumes en cheveux. Elle se consacre ensuite au théâtre avec le collectif Termos, la cie Mangeront-ils, l’Arcade et la Cie L’Esprit de la Forge.

Jérémy Pichereau Régisseur

Après un bac littéraire où il découvre le théâtre, il se dirige ensuite vers la création lumière et la régie générale. Il met en lumière les créations du Théâtre Charnière depuis 2007. Il crée et tourne avec la compagnie La Main d’œuvres Les insomnies, la nuit qui m’avait tant servi, avec la compagnie Issue de Secours La chanson d’un gâs qu’a mal tourné et Faut pas!
Il travaille également en création pour les compagnies Grain d’Artgile et Le Chahut. Il intègre en 2014 la Compagnie L’Esprit de la Forge pour les tournées du JardinierAutomne et hiver et Madame Placard à l’hôpital.
Depuis 2016, il tourne les spectacles de la Cie Chute Libre Flash Player et In Bloom, un sacre du printemps. Il s’occupe depuis 2008 de la régie générale technique du Théâtre en Festival et participe au festival d’Avignon.
Bien plus qu’un créateur c’est un ingénieur du filament !

Taraneh Zolfaghari Administratrice

Etudes de mathématiques et de management culturel à Paris Dauphine. Elle s‘occupe de l’organisation de nombreuses actions et festivals qui favorisent la rencontre entre l’art et les jeunes des quartiers, ainsi que du développement et de l’administration de nombreuses compagnies de Théâtre et de Danse en Champagne Ardenne.

De 1995 à 2006 elle assure la direction administrative du Studio Césaré, qui deviendra Centre National de Création Musicale. Elle occupe ensuite la même fonction à La Pellicule ensorcelée (association pour la création et la diffusion de courts métrages). Pendant cette période elle travaille également pour la cellule de production du Manège de Reims dirigée par Stéphanie Aubin

En 2007, elle participe à la création du Groupement Employeur L’Union Chorégraphique Interrégionale qui réunit deux compagnies de danse, Le laboratoire chorégraphique (dirigé par la chorégraphe Marilen Breuker) le Guetteur (chorégraphe Luc Petton). Elle en est désormais l’administratrice.

Depuis 2015, elle est également administratrice de production de L’Esprit de la Forge compagnie théâtrale qui se consacre aux écritures contemporaines.

Anne-Lyse Wattier Production et logistique

Après dix années passées à Lille, Anne-Lyse vient s’installer près de Laon en 2015. Diplômée d’un Master Culture, création artistique et développement du Territoire. Elle est aussi passionnée de musique ; elle suit un stage pendant six mois en tant que chargée de production sur le projet des Parcours Secrets du Festival Les Nuits Secrètes d’Aulnoye-Aymeries… Et c’est vers le théâtre qu’elle poursuit sa route avec la Compagnie L’Esprit de la Forge. Plutôt consciencieuse et disponible dans son travail, Anne-Lyse est très gourmande, elle adore manger sucré ! Est-ce un défaut ?

Et nos talentueux membres du bureau !

Eric Polin Président
Anne Bilbault Vice-présidente
Benoît Scherr Trésorier
Corinne Mayens Trésorière adjointe
Marc Braem Secrétaire
Jean Paul Davion Secrétaire adjoint